Options pour payer l'assurance hypothécaire – Assurance crédit

Rate this post

Les prêteurs hypothécaires résidentiels traditionnels ne prêteront pas plus de 80% de la valeur d'une maison sans la protection supplémentaire offerte par l'assurance prêt hypothécaire. Cela est dû à l'augmentation (perçue) du risque de défaut et de forclusion lorsque les emprunteurs ont moins de «peau dans le jeu». La bonne nouvelle est que les prêts hypothécaires sont disponibles avec une mise de fonds aussi faible que 3%, mais que l'emprunteur devra payer pour cela. risque accru.

Les acheteurs de maison avec moins de 20% de réduction ont des options. Il existe des entreprises qui fournissent une assurance hypothécaire qui protège le prêteur et remboursera le prêteur si le prêteur subissait une perte en raison d'une forclusion. Il existe également des prêteurs qui fourniront une deuxième hypothèque pour combler l'écart entre l'argent dont dispose l'emprunteur pour le versement initial et les 20%. Un arrangement typique pour le dernier exemple pourrait être un «80/10/10» dans lequel le prêteur principal fournit un prêt hypothécaire de premier rang correspondant à 80% du prix d'achat et le prêteur secondaire (qui peut être un prêteur institutionnel ou le vendeur de propriété à acheter) fournit l’hypothèque la plus petite pour 10% du prix d’achat. Cet arrangement permet à l’acheteur d’acheter avec seulement 10% de réduction, mais le compromis sera que la deuxième hypothèque aura un taux d’intérêt supérieur ou égal à 1% ou 2% au taux de la première hypothèque ou à un taux ajustable avec une probabilité future. augmentation du taux.

Plus généralement, les emprunteurs choisiront de payer l'assurance prêt hypothécaire. Cela peut prendre la forme d’un complément mensuel au paiement de la maison (la prime de l’assurance hypothécaire) ou d’un paiement forfaitaire à la clôture du séquestre, ou d’une combinaison des deux. Plus l'emprunteur peut payer d'avance à la clôture de l'entiercement, plus la prime d'assurance hypothécaire mensuelle sera basse. Parfois, les prêteurs peuvent annoncer qu'ils vont prêter 90% de la valeur de la propriété sans exiger de prime d’assurance prêt hypothécaire. Dans ces cas, le prêteur facturera probablement un taux d'intérêt plus élevé que celui généralement disponible pour couvrir une assurance prêt hypothécaire «intégré».

Les primes d’assurance prêt hypothécaire augmenteront de 0,35% à plus de 1% le taux d’intérêt de l’emprunteur et seront généralement versées mensuellement. La prime précise dépendra du type de prêt (FHA ou conventionnel), du ratio prêt / valeur, du montant du prêt, des cotes de crédit et du fait que l’hypothèque soit ou non une hypothèque à taux fixe ou à taux ajustable.

La loi sur la protection des propriétaires adoptée en 1998 oblige les prêteurs à renoncer à la prime d’assurance hypothécaire mensuelle lorsque le ratio prêt / valeur chute à 78%, sur la base du prix d’achat initial. Toutefois, les prêts FHA exigent le paiement d’une prime d’assurance hypothécaire mensuelle pendant toute la durée du prêt. La seule façon de sortir de cette prime mensuelle est de remplacer le prêt FHA par un prêt conventionnel une fois que les fonds propres de la propriété sont suffisants. L'autre exception est que les prêts VA qui sont disponibles pour les anciens combattants ne nécessitent aucune assurance hypothécaire, même si l'ancien a emprunté 100% de la valeur de la maison.

Le conseiller hypothécaire local Peter Boutell écrit cette chronique hebdomadaire pour Sentinel depuis 1995. Envoyez vos questions à Peter@SantaCruzHomeFinance.com. Les colonnes archivées sont disponibles sur www.PeterBoutell.com ou sur www.santacruzsentinel.com/topic/Peter Boutell.

Comment choisir son assurance de prêt ?

Contrairement aux idées reçues qui laissent penser que l’emprunteur est dans l’obligation de souscrire l’assurance prêt immobilier qui va de pair avec son crédit immobilier, sachez que vous êtes dans le droit total de désigner une conviction débiteur individuelle, c’est-à-dire extérieure à votre banque. Cette dernière n’a en aucun cas le droit de vous obliger à souscrire chez elle.

Si vous venez ainsi qu’à que vous allez souscrire un prêt immobilier, vous avez la possibilité tout à fait choisir de prendre une caractère externe. Depuis la loi Lagarde sur l’assurance prêt immobilier, la banque ne pas modifier son offre de prêt ou changer le liaison de crédit.

Si vous avez déjà souscrit une fermeté de prêt immobilier par contre que vous allez la changer, pas de panique, c’est possible ! Deux cas de figure sont possibles :
dans le sur lequel vous avez souscrit votre caractère crédit il est plus de 12 salaire :
Vous pouvez changer de contrat grâce à la l’amendement Bourquin (2017) et sélectionner la délégation d’assurance accomplis les à date d’anniversaire du prêt désavantage réserve de donner un contrat aux garanties équivalentes. Cependant, il faudra respecter un délai de préavis d’au moins 2 mois.
Vous découvrirez ici les étapes pour changer son toupet à date d’anniversaire et obtenir un contrat qui existera accepté par votre banque.
si vous aviez souscrit votre confiance crédit il moins de 12 paye : alors ne perdez pas de temps !
Grâce à la loi Hamon sur l’assurance prêt immeuble entrée en vigueur en 2014, vous avez la possibilité de changer d’assurance à l’interieur des douze paye qui suivent la signature du prêt ; désavantage réserve autrefois de plus de présenter à votre banque un contrat aux garanties équivalentes.
Votre banque ne peut refuser sans raison valables au danger de se voir récolter d’une amende de 3000 euros. Une aubaine pour emprunteurs !

N’hésitez pas à demander plus de renseignements aux médian en sûreté de prêt immobilier de BoursedesCrédits dans votre demande de crédit immobilier. Il vous à bien vous assurer selon votre profil, à choisir son assureur, à trouver une cran prêt pas chère, demander un devis pour une assurance prêt, fonder une simulation pour une cran et comparer les foi emprunt.

• L’âge limite de couverture. Des contrats dits séniors permettent de prolonger la couverture à 80 voire 90 ans.
• Attention aux disqualification qui portent sur certaines professions, pratiques et loisirs (sport), des pathologies, etc.
• Le calcul de la cotisation se fait-il sur le capital restant dû ou bien sur le capital d’apport ?
• L’indemnisation est-elle en gros ou bien indemnitaire ?
• Combien coûte réellement la garantie sur la durée du prêt ? A combien s’élève frais d’adhésion éventuels, frais de dossiers, frais de prélèvements ?
• La durée de versement à annuité plein de certaines garanties et leur rang de prise en charge. Il faut à l’opposé délibérer à partir de qu’est-ce que amplitude d’invalidité la garantie est déclenchée.
• Le nuance de franchise qui se rapporte à la garantie perte d’emploi et à la garantie incapacité temporaire somme de travail. 60 jours, 90, 180, même plus ?
• La définition de la garantie invalidité permanente partielle prévoit-elle une indemnisation en cas d’impossibilité d’exercer votre soigné profession ou non ?
• Les délais de carence ou bien d’attente sont essentiels en de perte d’emploi. Il faut aussi vérifier délais de reconstitution des droits à l’ouverture des prestations.

La banque mission couramment un contrat d’assurance avec son offre de crédit, conçu pour son compte dans une société d’assurance. L’emprunteur n’est pas obligé de l’accepter. Il souscrire un contrat près l’assureur de son choix. À une condition : ce certitude présenter un point de garantie ainsi qu’à de couverture équivalent à l’assurance proposée pendant la banque. Ces critères d’équivalence des garanties sont mentionnés dans la fiche standardisée d’information.

Lorsque vous prenez un crédit immobilier, vous devez toujours souscrire à une conviction emprunteuse qui garantit à la banque d’être remboursée en de coup dur. Il peut s’agir :
d’une longue maladie
d’un accident grave
d’une invalidité provisoire ou bien permanente
de la perte prolongée de votre emploi
du décès de l’un des emprunteurs
Ce poste peut représenter jusqu’à un tiers d’un coût total de votre projet immobilier, ce qui est loin d’être négligeable. La banque résultat la plupart du temps son nettoyé contrat d’assurance. IL peut s’agir :
d’un contrat groupe (même conditions pour radicaux les assureurs)
d’un contrat personnalisé (conditions adaptée à votre net situation)
Par ailleurs, vous pouvez aussi choisir un contrat d’assurance débiteur proposé chez d’autres compagnies d’assurance.

Qu’est-ce qui déterminer l’élection de votre assurance-emprunteur ?
Lorsque vous décidez une foi emprunteur, vous devez prêter une attention particulière à :

l’étendue des garanties et exclusions
les conditions du contrat (jusqu’à quel âge le contrat fonctionne, s’il agit pendant tout le temps du prêt…)
le coût du contrat et notamment celui des mensualités
la quotité (ou procès-verbal de couverture) qui est le pourcentage de l’emprunt couvert dans l’assureur
les frais de dossier
Petit conseil : lisez bien la fiche standardisée d’information que vous remettre l’assurance et pourquoi pas la banque conformément à la loi. Cette dernière doit mentionner les garanties imposées en l’établissement prêteur ainsi que les 11 critères retenus pour chacune d’entre elle. Au-delà, cette papier devra préciser :

le montant des mensualités (en euros)
le coût total de l’assurance tapeur sur tout le long du prêt (en euros)
le Taux Annuel Effectif de l’Assurance (TAEA) sur tout le temps du prêt

Il existe différentes fin pour assureurs pour choisir le prix de ce type d’assurance. Ils annoncent aux emprunteurs un bénéfice d’assurance de prêt immobilier. Dans la plupart des cas il s’agit du effet qui annonce par rapport or montant initial emprunté, le coût des cotisations. Celles-ci seront alors les mêmes sur tout le temps de remboursement du prêt. Dans quelques cas, il s’agit d’un annuité calculé sur le capital restant dû. Les mensualités diminuent ainsi quand le capital se rembourse. On parle alors d’assurance dégressive et pourquoi pas sur le capital de départ. Nous étudierons comment obtenir le meilleur rendement pour votre aplomb de crédit immobilier. En outre, dans l’hypothèse ou vous empruntez en couple, suivez à nous conseils pour bien assurer un prêt immeuble souscrit à 2. Le coût d’une toupet débiteur varie fortement. En utilisant un comparateur, vous allez pouvoir voir que choisir l’assurance de prêt immobilier proposée par votre banque n’est pas couramment la plus belle solution. De quoi fonder des économies sur vos frais d’assurance et cela pour d’or moins un même pas de garantie pour votre audace emprunteur.

Vous souhaitez obtenir un crédit et pourquoi pas vous avez autrefois contracté un prêt et vous ne savez pas vraiment comment choisir votre foi tapeur ? Entre le contrat de groupe et la délégation d’assurance, ce n’est pas encore facile de désigner parmi la multitude d’offres d’assurances de prêt qui existe. Votre choix dépendra de votre situation actuelle, du temps disponible vos besoins.

Si vous êtes pressé, que vous souhaitez obtenir le plus rapidement plausible votre crédit, il sera plus intéressant de vivre l’assurance ou contrat groupe, car il suffira de compléter un simple formulaire que vous transmettra l’établissement prêteur pour s’accomplir en tant que couvert. Cette sûreté existera intégrée directement dans l’offre de prêt : rapidité et simplicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *